Masques, expressions de l’âme.

Ateliers de créations pour les personnes détenues

Depuis 2015, différents ateliers autour du masque ont été menés au Centre pénitentiaire d’Aiton et à la Maison d’arrêt de Chambéry par Sandrine Lebrun, artiste-plasticienne et Stéphanie Migliorini, comédienne. Le site Dedans-dehors.fr réunit les photographies performatives réalisées pendant les ateliers de créations avec les personnes détenues. Il permet également de partager les dispositifs abordés.

Ces différents projets ont tous été réalisés en lien avec les oeuvres des collections des musées et parfois même avec l’intervention des médiateurs du musée des Beaux-arts de Chambéry. En août 2021, un écho a été fait aux collections du musée du Louvre et, sur l’invitation de Laureline Bucher, à l’exposition Bas les masques. Les interventions ont eu lieu au centre pénitentiaire d’Aiton Emotions masquées/Masquer les émotions (août 2021). Suite à la rencontre avec Arnaud Théval au musée des Confluences de Lyon, lors de l’exposition Prison au-delà des murs en 2020, l’idée est venue de tenter un décloisonnement des pratiques respectives et de travailler à un projet commun de dématérialisation des rendus d’atelier. Ainsi, le tout nouveau site internet : dedans-dehors.fr, a été réalisé par Sandrine Beaud, sous l’impulsion de Sandrine Lebrun.

Article écrit par l'artiste Arnaud Théval

Il faut dire ...

Voilà ce que j’entends quand j’écoute ceux qui vont en prison, il faut dire que ça remue, mais quoi d’autres ? La Cité des arts propose à des artistes de concevoir des ateliers de créations pour personnes détenues grâce au dispositif interministériel Culture-Justice. Désormais les artistes font partie du paysage carcéral, mais ce qu’ils y fabriquent demeure peu visible. Et que dire de la mémoire de ces moments passés à co-construire un imaginaire commun qui disparaît dans la vitesse du quotidien, comme une fuite déplorable.