A propos de dedans-dehors

La Cité des arts et l’Ecole Municipale d’Art sont heureuses de vous présenter le projet Dedans-Dehors regroupant différentes productions artistiques comme trait d’union entre l’intérieur et l’extérieur de la prison. Dans cette exposition aux multiples facettes, vous pourrez découvrir :

– les oeuvres d’Arnaud Théval : Artiste invité par la Cité des arts, il travaille depuis une vingtaine d’années « sur » et « dans » les institutions publiques dont la prison. Son exposition intitulée Soudain entre les murs l’animal présentera une installation photographique (circulation dans une prison dans laquelle la figure animale s’est infiltrée) accompagné de deux pièces sonores : Se frayer
un chemin entre et La ronde des oeilletons, ainsi que des éditions.

– Une rétrospective : Regroupant plusieurs projets : Autofictions I et II, Figures I et II, Indistinctions I et II, Se fondre dans le Décor I et II, Emotions masquées. Depuis 2015, ces différents ateliers autour du masque ont été menés au Centre pénitentiaire d’Aiton et à la Maison d’arrêt de Chambéry par Sandrine Lebrun, artiste-plasticienne et Stéphanie Migliorini, comédienne. Cette rétrospective, qui
réunit les photographies performatives réalisées pendant les ateliers de créations avec les personnes détenues, permet de partager les dispositifs abordés.

Ces différents projets ont tous été réalisés en lien avec les oeuvres des collections des musées et parfois même avec l’intervention des médiateurs du musée des Beaux-arts de Chambéry. Cette année, un écho a été fait aux collections du musée du Louvre et, sur l’invitation de Laureline Bucher, à l’exposition Bas les masques. Les interventions ont eu lieu au centre pénitentiaire d’Aiton Emotions masquées/Masquer les émotions (août 2021). Suite à la rencontre avec Arnaud Théval au musée des
Confluences de Lyon, lors de l’exposition Prison audelà des murs en 2020, l’idée est venue de tenter un décloisonnement des pratiques respectives et de travailler à un projet commun de dématérialisation des rendus d’atelier. Ainsi sera présenté le tout nouveau site internet : dedans-dehors.fr, créé et réalisé par Sandrine Beaud, sous l’impulsion de Sandrine Lebrun.

– Exposition de livres/objets : Je me livre – FACE & BOOK avec Lucy Watts, artiste plasticienne
et Stéphanie Migliorini, comédienne, intervenantes au centre pénitentiaire d’Aiton en 2019.

-La diffusion d’un court-métrage (12mm) : Si près du lointain avec Christophe Galleron (Scènes obliques/ Arpenteur), artiste-plasticien intervenant au centre pénitentiaire d’Aiton.

– Installation et exposition d’un Livret : Création libre avec Lydie Calloud, artiste-plasticienne intervenante au centre pénitentiaire d’Aiton en 2020.

-Une exposition itinérante Bas les masques : Conçue par le musée du Louvre et un groupe de 10 détenus de la maison centrale de Saint-Maur (Indre) : choix du thème, des oeuvres, travail de scénographie et écriture des textes.

Pour aller plus loin et enrichir notre réflexion autour de l’art en prison, pour nous questionner sur ce Dedans dehors, vous êtes cordialement invités à assister à une table-ronde intitulée La prison masquée, animée par Arnaud Théval le 24 novembre 2021 à l’auditorium de la Cité des arts à partir de 18h30.

Nous remercions le ministère de la Culture : DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la Direction de l’Administration Pénitentiaire, le ministère de la Justice : Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de Savoie (SPIP), le centre pénitentiaire d’Aiton, l’Association de Soutien et de Développement de l’Action Socioculturelle et Sportive (ASDASS), l’association Chapiteau Théâtre Compagnie, la Cité des arts et la Ville de Chambéry d’avoir permis l’ensemble des interventions artistiques en milieu carcéral, la création du site Internet, la venue de l’exposition itinérante Bas les masques et la présentation de cette grande exposition Dedans-Dehors.